Gilles Denigot, du syndicalisme ouvrier à l’écologie de salon

Communiqué de presse de Gauthier Bouchet, conseiller municipal de Saint-Nazaire


Télécharger le communiqué (PDF — 219 Ko)

La campagne municipale touche à sa fin à Saint-Nazaire. Elle monte en intensité, tandis que le niveau baisse. Chacun des prétendants, le maire sortant et la première adjointe, en sont maintenant réduits à faire dans le « gros vert qui tâche » pour capter le vote écologiste.

Cette « montée en gamme » a pu être éprouvée mercredi matin par les Nazairiens, durant la déambulation de Julien Bayou — secrétaire national des Verts — en soutien à la candidate écologiste. La précédait, mardi soir, le soutien public de Gilles Denigot au maire, appui moins surprenant qu’il n’y paraît, pour qui sait observer. Il faut en effet rappeler que monsieur Denigot avait participé à la campagne du maire dès avant le premier tour, distribuant ainsi ses tracts aux Halles, début mars.

Toujours est-il que sans être très surprenant, ce soutien de Gilles Denigot au maire témoigne de la longue inflexion d’une vie. Monsieur Denigot a commencé son parcours comme docker et syndicaliste indépendant, puis a donné aux Verts un siège inespéré au conseil général. Son mandat expiré, il a remercié ses anciens électeurs par un soutien à Emmanuel Macron en 2017, et les remercie maintenant de nouveau en soutenant son candidat local…

Voici comme l’on passe du syndicalisme ouvrier à une écologie de salon. Cela est bien désolant…

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *