Au conseil municipal de Saint-Nazaire, le monde d’après est celui d’avant

Communiqué de presse de Gauthier Bouchet, conseiller communautaire à la CARENE, délégué départemental adjoint du RN de la Loire-Atlantique


Télécharger le communiqué (PDF — 214 Ko)

Le nouveau conseil municipal de Saint-Nazaire a été installé hier après-midi. À l’issue du scrutin de dimanche dernier, la majorité sortante a donc été réélue. Une opposition écologiste et communiste lui fait face.

En vue du second tour de l’élection municipale, les deux candidats en lice avaient beaucoup promis sur le monde d’après : changer les méthodes, changer les élus, changer la ville. Mais la séance du conseil municipal d’hier n’a pourtant pas donné la mesure de ces annonces, et le monde d’après ressemble à celui d’avant… Le maire s’est ainsi illustré dans sa volonté d’associer les oppositions de droite et du centre à un comité de réflexion, tout en rejetant le Rassemblement national qui, au reste, n’a rien sollicité, et compte bien agir dans la vie publique nazairienne en dehors de l’Hôtel de ville.

Quant aux élus EELV-PCF issus de la liste Ensemble, ils ont entamé une opposition de façade, bien logique pour ceux qui, pendant cinq ans et demi, ont tout validé de la stratégie du maire sortant. Ainsi, l’opposition n’a pas remis en cause le nombre d’adjoints au maire (qui monte désormais à dix-huit), nombre élevé dont, il est vrai, elle bénéficiait encore il y a quelques mois. Par ailleurs, elle ne s’est que mollement prononcée sur l’évolution des indemnités des élus (- 3 % pour l’opposition, mais + 9 % pour les adjoints !), préférant une confortable abstention à un vote défavorable.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *