Subvention SOS Méditerranée : l’impôt des Nazairiens finance l’aide à l’immigration

Communiqué de presse de Gauthier Bouchet, délégué départemental adjoint du RN de la Loire-Atlantique


Télécharger le communiqué

Sans surprise, le conseil municipal de Saint-Nazaire a voté ce matin une subvention de 60 000 euros sur la durée du mandat, pour l’association SOS Méditerranée, soutien de fait de l’immigration clandestine. Ce vote a naturellement été acquis à l’unanimité. Il ne fallait pas attendre autre chose d’une assemblée où siègent essentiellement des élus de gauche…

Le vote de ce subventionnement, puisé dans la poche des Nazairiens, est la preuve, s’il en fallait encore une, de combien cette gauche préfère son lointain à son prochain, par l’application constante d’une véritable préférence étrangère. Le Rassemblement national (RN) renouvelle sa condamnation de cette aide, comme il l’avait initialement formulé dans son communiqué de septembre. Nous disions alors que l’argent public ne devait « pas répondre à un SOS instrumentalisé par des passeurs », et notre position n’a bien sûr pas varié.

Il importe désormais de prendre les mesures nécessaires pour faire annuler l’attribution de cette subvention, et ne pas prélever ainsi inutilement l’argent des Nazairiens. Pour cette raison, dans les jours à venir, le RN déposera un recours devant le tribunal administratif, estimant que cette aide présente une absence d’intérêt local et constitue une violation de la neutralité des services publics. Nous exposerons les modalités de ce recours dans le cadre d’un point presse tenu la semaine prochaine à Saint-Nazaire.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *