L’actualité inquiétante du trafic de stupéfiants à Saint-Nazaire

Tribune de Johnny Masson-Leblain, conseiller citoyen de quartier de Saint-Nazaire


Il y a quelques semaines, trois hommes ont comparu devant le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire, pour trafic de stupéfiants. Ils avaient été arrêtés en juillet, dans le quartier de la Bouletterie, rue des Frênes. Armes, drogues, et 90 000 euros en espèces — stockés sous un évier — avaient alors été saisis.

À l’issue de l’audience, les peines prononcées étonnent, et peuvent paraître bien clémentes. En effet, ces délinquants, par ailleurs récidivistes, sont respectivement condamnés à douze mois de prison (dont six avec sursis) et dix-huit (dont neuf avec sursis), ainsi qu’une interdiction de séjour dans le quartier. On note aussi l’attitude surprenante de la Justice, qui accepte la restitution des 90 000 euros, dont l’acquisition est pourtant probablement liée à du trafic de drogue, et sans doute pas d’un argent “familial” comme avancé par les accusés.

Les trafics sont désormais permanents à Saint-Nazaire, avec, hélas, une recrudescence du trafic de drogue depuis l’année dernière, des rixes, voire des tirs d’armes à feu. Pour les enrayer, il faut agir efficacement contre leur banalisation. Encore faut-il que la Justice apporte une réponse pénale ferme : tout doit être fait pour condamner puis démanteler les trafics.

► SUR CE MÊME THÈME

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *