Presse Océan sur la candidature de Corentin Regent et Anne Trividic

Article de Presse Océan du 23 mars 2020


Après sa candidature dans le second canton de Saint-Nazaire, le Rassemblement national a présenté son binôme pour le premier.

POLITIQUE — Corentin Regent et Anne Trividic ont vingt-et-un et soixante-trois ans. Le premier n’a jamais fait campagne. La seconde était sur la liste de Gauthier Bouchet à la municipale de 2020.

Peu d’expérience, mais une grande espérance : « l’objectif minimum pour cette élection est d’arriver au second tour », explique Corentin Regent. Ce Nazairien, menuisier de formation, a vingt-et-un ans et vit dans le centre-ville de Saint-Nazaire. C’est la première fois qu’il se présente à une élection. Son binôme, Anne Trividic, soixante-trois ans, figurait quant à elle sur la liste conduite par Gauthier Bouchet à la dernière élection municipale. Elle aussi, vit au centre-ville. « On ne pourra pas nous reprocher de présenter des parachutés. », note Gauthier Bouchet, délégué départemental adjoint du RN, ex-conseiller municipal de Saint-Nazaire et candidat dans le second canton. Le premier canton englobe le centre-ville et les quartiers Ouest de Saint-Nazaire.

Insécurité

Les deux candidats saisissent la toute récente actualité des feux de poubelle du week-end dernier pour parler de la sécurité, thème cher au Rassemblement national. « Les onze départs de feu dans la nuit de samedi à dimanche sont liés à la fin de l’éclairage public. », assène Corentin Regent. La sécurité n’est pas une compétence du conseil départemental ; « certes, mais les électeurs ne se détermineront pas sur les compétences du département, je crains que ce ne soit un vote en réaction. », avance Gauthier Bouchet, qui voit se dessiner un duel PS/RN au second tour.

Rouvrir le théâtre

Sur la culture (et là, c’est une compétence départementale), Anne Trividic aimerait voir plus de cours de morale, d’histoire et de lecture dans les écoles. Et Gauthier Bouchet d’embrayer : « Le Département pourrait être plus volontariste pour demander la réouverture des lieux culturels fermés. Ne serait-ce que le théâtre de Saint-Nazaire. »

Le binôme démarre sa campagne dès maintenant, afin de se faire connaître des électeurs ; une campagne sans réunion publique, mais pas sans contacts : porte-à-porte, tractage sur les marchés « et les réseaux sociaux », mentionne Corentin Regent.

Marina CESSA

► SUR CE MÊME THÈME

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *